Coopératio Corée du Sud/Gabon: une collabortion pour la gestion des forêts et changement climatique

 Coopératio Corée du Sud/Gabon: une collabortion pour la gestion des forêts et changement climatique

Ce lundi 04 juillet 2022 à Libreville, se sont réunis les représentants de l’ambassade sud-coréenne, avec en tête d’équipe l’ambassadeur résident, et ceux du ministère gabonais des Eaux et Forêts et de l’environnement dirigés par le ministre de tutelle Lee White, pour la tenue d’un séminaire portant sur la forêt et le changement climatique.

 

Dans le but de renforcer la coopération bilatérale qui existe entre la Corée du Sud et le Gabon, le premier pays cité entend partager son expérience en terme de gestion de forêt et changement climatique avec le Gabon à travers le programme REDD+ lancé en 2008 par les Nations-Unies, et qui est axé sur la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts dans les pays en développement.

 

En prélude à la célébration des 60 années d’amitié diplomatique entre les deux pays, ce séminaire a mit en éveille la possible collaboration sur les questions de changement climatique.

<<Le Gabon est le pays le plus productif au monde en terme de CO2. La Corée du Sud prenait chaque année 600milliers tonnes. Nous sommes contents de cette collaboration car elle vient confirmer le principe d’échanges multiformes que nous avons mis en place après les Accords de Paris. Dans le cadre du programme REDD+, nous envisageons mettre en place avec la Corée du Sud, des stratégies pour booster la transformation de l’économie au Gabon à travers le secteur bois>>, a précisé Lee White, ministre gabonais des Eaux et Forêts et de l’Environnement.

Pr Lee White, Ministre gabonais des Eaux et Forêts et de l’Environnement

Au cours du séminaire, les parties prenantes ont présenté  non seulement l’histoire des deux pays, mais aussi les avancées significatives en terme de gestion forestière. <<Nous avons observé que le Gabon a fait beaucoup d’avancées s’agissant des mécanismes du programme REDD+. A ce niveau, l’important est que les présidents des deux pays respectifs s’assoient sur une table pour parler de l’importance qu’il y a de créer des connexions, des relations bilatérales très fortes à l’égard de ces luttes que nous menons pour l’environnement>>, a suggéré le diplomate.

Il est tout de même important de rappeler que la Corée du sud est l’un des rares pays en développement à avoir réussi sa transformation après la seconde guerre mondiale, et elle est aujourd’hui la huitième puissance économique mondiale. C’est en ce sens qu’elle a tenu à collaborer avec le Gabon qui a connu des avancées énormes en terme de gestion de forêt, avec ses 88℅ de couverture forestière sur l’étendue du territoire.

Établies depuis le 01 octobre 1962, soit 60 ans de coopération, vivement que celle-ci implique les communautés locales dans la stratégie de transformation, et qu’elle ouvre des opportunités de travail aux nationaux.

Laurenne M.

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.