U E/ECOFAC : Après 30 ans de gestion des écosystèmes, le programme adopte la transition verte

 U E/ECOFAC : Après 30 ans de gestion des écosystèmes, le programme adopte la transition verte

Ce vendredi 10 juin 2022 s’est tenue dans un complexe hôtelier de la place, la cérémonie de prélancement du trentième (30e) anniversaire du programme d’appui à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles d’Afrique Centrale (ECOFAC). Après trente (30) années passées dans la gestion de la biodiversité et de l’économie verte et des écosystèmes, l’Union Européenne (UE) a pensé qu’il était temps d’élargir le champ avec la mise en place de la ‘’transition verte’’ qui représente un domaine prioritaire pour les années à venir. Mais qu’entend-on par transition verte?

 

Dans sa prise de parole, l’Ambassadrice de l’Union Européenne au Gabon, pour Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC, Rosario Bento Pais, a rappelé que l’UE vient en appui à ses Etats membres afin de permettre à ces derniers de concevoir et de mettre en œuvre des réformes qui ont pour but de soutenir la transition écologique. C’est dans cette initiative que s’inscrit la transition verte qui est selon la diplomate, le passage d’une économie basique à une économie verte et durable.

Rosario Bento Pais, Ambassadrice de l’UE au Gabon, pour Sao Tome-Et-Principe et la CEEAC

Dans ce domaine, on doit comprendre qu’il s’agit pour l’UE à travers le programme ECOFAC6 d’associer l’ensemble des opérateurs du paysage. C’est donc une transition qui prend une dimension politique plus grande au-delà de la mission stricte de l’ECOFAC qui est de veiller sur les aires protégées.  « Le programme régional ECOFAC évolue. Il ne se limitera plus aux aires protégées mais sera élargi vers les acteurs du secteur économique qui devront contribuer à garder cet environnement vert ». « Nous irons vers les communautés, vers les acteurs principaux des activités économiques menées et des exploitants. Les menaces sont dehors, il est donc  important qu’ont les affronte pour trouver les solutions des zones protégées », ont respectivement précisé Pierre PROCES et Maxime Nzita Nganga, Chef de mission ECOFAC.

Maxime Nzita à gauche, Pierre Proces à droite

Cette initiative de transition verte vient encore raffermir la coopération entre l’UE, la CEEAC et les Etats membres qui jouent le rôle de moteurs dans le processus d’une économie verte, équitable, durable et inclusive contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations en Afrique Centrale.

Les journalistes durant la séance de formation

Notons que les hommes et femmes de média ont bénéficié d’une formation de renforcement de capacité durant cette cérémonie. Il était question pour les membres de l’ECOFAC et de l’UE d’outiller les journalistes non seulement sur les enjeux de la communication sur la conservation et la biodiversité, mais aussi sur les perspectives et projets du programme régional ECOFAC6.

Le rendez-vous a été pris pour le 06 juillet prochain pour la célébration proprement dite des 30 ans de ce programme.

 

Laurenne M.

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.