Espèces protégées: 2 peaux et 20 dents de panthères saisies à Mouila

 Espèces protégées: 2 peaux et 20 dents de panthères saisies à Mouila

Vendredi 17 décembre 2021. La lutte contre le trafic des espèces animales protégées vient de mettre fin aux activités de trois individus dans la province de la Ngounié. En effet, Mamadou Kouyate, Diallo Mamadou Saliou, deux ressortissants respectivement malien et guinéen, et Nicaise Mboumba, gabonais, ont été interpellés lundi 13 décembre dernier suite à une opération conjointe des agents de la Police Judiciaire et des Eaux et Forêts. L’équipe était appuyée par les membres de l’ONG Conservation Justice.

 

Cette opération a permis de saisir 2 peaux et 20 dents de panthères à Mouila. Ces pièces étaient entre les mains de Mamadou Kouyaté qui avait l’intention de les vendre discrètement. Interrogé, ce dernier a cité Diallo Mamadou Saliou comme complice. A son tour, il a été appréhendé dans la localité de Lebamba. Puis, toujours dans la même journée, Nicaise Mboumba a été cité comme troisième présumé trafiquant impliqué dans cette affaire.

 

La panthère est une espèce animale intégralement protégée vivant dans la forêt gabonaise. Selon les dispositions du code forestier, son commerce est illégal et peut conduire à une peine de prison de six mois.

 

Le 5e rapport national sur la diversité biologique rappelle que le Gabon renferme une très riche biodiversité (diversité des écosystèmes et des espèces), ce qui constitue un atout important au niveau mondial.

Cependant, cette biodiversité est menacée par les activités d’origine anthropique parmi lesquelles l’exploitation forestière, l’installation des plantations agro-industrielles, la surpêche, le braconnage et la pollution.

 

 

Conservation Justice

Laurenne M.

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *