Gabon/Transport: les employés de la SOGATRA de nouveau en grève

 Gabon/Transport: les employés de la SOGATRA de nouveau en grève

Ce vendredi 15 octobre 2021, s’est tenue une Assemblée Générale Extraordinaire à la base de la Société Gabonaise de Transport(SOGATRA) conduite par les syndicats SYATRAT, SYCOTEC et SYPROTRAT. Objectif: reconduction du mouvement de grève suite aux promesses non tenues par le gouvernement.

 

Le phénomène du non-paiement des salaires dans les entreprises gabonaises devient une mode car cela ne surprend plus personne avec l’Etat qui ne respecte pas ses engagements.

A cette AG, quatre(4) points étaient à l’ordre du jour. Salaires impayés (neuf mois); fond covid-19 impayé (neuf mois); levée de la suspension de la grève du 05/02/2021 et les divers. Avec neuf(9) mois d’arriérés de salaires et la prime covid-19 impayée, les employés de la SOGATRA se regroupant pour la plupart en syndicat, ont unanimement levé la suspension de la grève qu’ils avaient entamée le 05 février dernier et qui avait connu un arrêt suite aux négociations avec la Direction Générale. Selon les responsables des syndicats, ces négociations ont accouché d’une souris, en gros des promesses non tenues par les autorités. «Nous allons reprendre notre mouvement de grève car nous n’obtenons pas gain de cause. Sur les neuf mois d’arriérés, nous n’avons été payés que sur un mois, malheureusement jusqu’aujourd’hui nous ne rentrons pas en possession de nos salaires. Les autorités et le trésor public ne nous donnent aucune suite favorable, c’est la raison pour laquelle nous levons la suspension du mouvement de grève. », a précisé Noel Obandza, Président du Syndicat des Conducteurs et techniciens de la SOGATRA (SYCOTEC).

Noel Obandza, employé à la SOGATRA et Président du SYCOTEC

L’article 18 du code du travail stipule clairement que le paiement du salaire est un droit pour l’employé et une obligation pour l’employeur. Mais comment comprendre que les employés de la SOGATRA, avec vingt-quatre(24) ans d’existence, font toujours face à la sempiternelle question des arriérés des salaires? Comment font ces pères et mères de famille pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs progénitures, surtout en cette période de rentrée scolaire,  s’ils vont chaque matin au travail mais n’ont pas de salaires en retour? Comment font-ils pour régler les factures? S’agissant de la prime covid-19, l’octroiement de celle-ci émane de la décision des plus hautes autorités en tête desquelles le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Mais à SOGATRA elle n’a quasiment pas été perçue.

«Est-ce normal que nous battions le bitume à chaque fois pour réclamer ce qui nous revient de droit? A chaque fois le gouvernement fait des promesses pour régler la situation mais malheureusement lorsqu’ils font un geste c’est juste un(1) mois de salaire et un mois de fond covid-19 qu’il nous avance et après nous retombons systématiquement dans les mêmes dérives. Mais jusqu’à quand allons-nous supporter cela?», s’est indignée Mme Ndjako Ndaka Epse Ngowet, Présidente du Syndicat des Agents des Transporteurs Terrestres(SYATRAT).

Mme Ndjako Ndaka Epse Ngowet, Présidente du SYATRAT

Suite à l’indifférence dont fait montre les autorités sur la situation des employés de la SOGATRA, ces derniers ont pris la décision ce jour de reconduire leur mouvement de grève, avec un service minimum. Cette grève ne sera levée qu’après satisfaction totale de leurs revendications, c’est-à-dire une fois les neuf mois d’arriérés de salaires payés. Aux autorités de prendre leurs dispositions.

Laurenne M.

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.