L’AGP a officiellement lancé ses nouveaux services multimédias.

 L’AGP a officiellement lancé ses nouveaux services multimédias.

C’est au cours du dernier jour de la célébration de son 54e anniversaire le vendredi 4 décembre dernier, que l’Agence Gabonaise de Presse (AGP) a procédé au lancement de ses nouveaux services multimédias, et ce en présence du ministre d’Etat en charge de la communication et de l’économie numérique, Anicet Mboumbou Miyakou, ainsi que sa déléguée Gisèle Akoghé et aussi des professionnels de la communication.

 

Entamée le lundi 30 novembre par un atelier de renforcement de capacité du personnel de l’AGP dans le domaine du journalisme, et qui s’est étendu sur quatre jours, la célébration du 54e anniversaire de cette agence s’est clôturée en beauté avec la présentation de ses produits et services innovants qui sont aujourd’hui considérés comme le modèle économique sur lequel celle-ci devra s’appuyer pour se redynamiser sur le plan numérique.

 

De ces produits et services nous notons le studio de production destiné aux contenus audiovisuels, la véritable innovation sur le site internet afin de le rendre plus attrayant, la digitalisation du journal “Gabon Matin” et le produit AGP Flash qui lui, est un service de messagerie électronique courte permettant d’informer les abonnés sur l’actualité nationale et internationale.

Selon Jean Robert Elmut Moutchinga Boulingui, Administrateur Directeur Général de l’AGP, il s’agit de: “consolider la visibilité qui est le fruit des sacrifices d’hommes et femmes de valeur qui ont mis leurs énergies, leur patience et leurs compétences au service d’une ambition, celle de sauver l’AGP”, a t-il dit.

Elmut Moutchinga Boulingui, Administrateur Directeur Général de l’AGP

“Il est vrai que l’AGP n’aie forcement pas connu ses plus beaux jours, mais les espoirs de voir son redécollage pour un développement certain ne sont pas perdus. Il faudra redonner à l’AGP ses lettres de noblesse”, a rassuré Anicet Mboumbou Miyakou.

A travers cette innovation, l’AGP est appelée à s’arrimer aux standards internationaux et surtout s’adapter non seulement aux évolutions des agences, mais aussi au modèle économique mis en place.

Aussi, l’AGP devra répondre aux attentes de ses lecteurs, téléspectateurs et auditeurs afin d’être considérée comme la maison incontournable de l’information, car selon Dominique Wolton, le plus compliqué dans la communication ce n’est ni le message, ni la technique, mais le récepteur.

Laurenne M.

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.