Yohann E. Moussadji Nzamba : « L’intermédiation d’affaires mérite d’être intégrée dans les offres de formation professionnelle au Gabon ! »

 Yohann E. Moussadji Nzamba : « L’intermédiation d’affaires mérite d’être intégrée dans les offres de formation professionnelle au Gabon ! »

Pionnier dans la promotion de l’intermédiation d’affaires au Gabon et une des éminences grises africaines dans le domaine, Yohann Eméryc Moussadji Nzamba n’a pas manqué de nous dévoiler en ce début de semaine sa volonté de faire de cette activité une véritable profession. Il entend de ce fait la proposer comme une nouvelle offre de formation professionnelle au Gabon.

 

Ayant constaté que le métier d’intermédiation d’affaires ne cesse de prendre de plus en plus de l’ampleur au Gabon et en Afrique, Yohann E. Moussadji Nzamba présente la nécessité aujourd’hui d’intégrer ce métier parmi les offres de formations proposées dans les lycées et établissement supérieurs professionnels gabonais. Son objectif : avoir de  la ressource humaine disponible et qualifiée dans ce domaine, afin d’éviter l’amateurisme, l’improvisation et d’être sécurisé dans les transactions.

« Dans le cadre des transactions qui se font, il n’y a pas une sécurisation. Tout le monde  se jette là-dedans sans connaître la procédure. C’est pourquoi il faudrait donner un statut à ceux qui exercent ce métier », va-t-il marteler tout en voilant mal son regret.

 

En effet, pour Yohann, l’intermédiation d’affaires est un métier. Mieux : c’est une profession comme tout autre !  En tant que telle, elle mérite de faire partie des champs de savoir qualifiant, permettant à celui qui en a été abreuvé d’avoir mandat officiel à parler en qualité d’expert en intermédiation d’affaires. Car, l’un des plus grands problèmes auxquels l’intermédiaire d’affaires est souvent confronté sur le terrain est justement celui du mandat.

C’est donc à juste titre que Yohann E. Moussadji Nzamba, après près de dix ans dans le métier, estime que « l’intermédiation d’affaires mérite d’être intégrée dans les offres de formation professionnelle au Gabon ! »

Yohann E. Moussadji Nzamba

Rappelons que l’intermédiation d’affaires consiste à faciliter la mise en relation des personnes physiques ou morales ayant des intérêts complémentaires. Reposant sur deux piliers essentiels, la prospection et l’investigation, cette activité permet soit d’ouvrir un pays à des nouvelles opportunités d’affaires, soit de le présenter comme une destination fiable pour les investisseurs étrangers, en mettant à leur disposition un certain nombre d’informations juridiques et administratives concernant les secteurs dans lesquels  ils souhaitent investir.

 

Ainsi donc, il est souhaitable que ce projet, d’envergure aussi bien pédagogique, scientifique, sociale qu’économique, puisse trouver l’assentiment de tous les acteurs nécessaires à son implémentation, notamment les décideurs politiques, la communauté scientifique et pédagogique et les acteurs du monde des finances ; car sa réalisation pourra être une solution de plus à la problématique du chômage au Gabon.

 

François Adzui Nguere

François Adzui Nguere

Voir aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.