Le Parc National de l’Ivindo, candidat au patrimoine mondial.

 Le Parc National de l’Ivindo, candidat au patrimoine mondial.

L’atelier de mise à jour des biens naturels du Patrimoine Mondial au Gabon s’est achevé ce jeudi 23 janvier 2020.

Durant quatre jours, les participants avaient la lourde charge de non seulement réviser la liste indicative des biens naturels et mixtes mais aussi mettre en oeuvre la convention de 1972 qui concerne le Patrimoine Mondial naturel et culturel.

S’agissant de la liste indicative, le rapport des travaux a livré qu’au Gabon on compte deux(2) biens naturels et quatre(4) biens mixtes qui sont respectivement: le Parc National des Monts Birougou, la Pile Nucléaire de Bangombé et le site fossilifère de Moulendé, le Parc National des Plateaux Bateké, les Grottes de Lastoursville, le Parc National de Mougalaba-Doudou et le Parc National de Loango.

Aussi, le rendu des travaux a présenté le dossier de candidature du Parc National de l’Ivindo au Patrimoine Mondial, après discussion et adoption des modifications.
Un Parc National important dans son unicité et sa spécificité avec la biodiversité qu’il regorge.

<<C’est un grand pas pour le Gabon, à l’heure où plusieurs États se battent pour l’inscription au Patrimoine Mondial à cause de sa considération comme étant un label de qualité et qui aide au développement économique d’une nation>>, nous a confié le représentant de l’ONU au Gabon, Vincenzo FAZZINO.

Il est important de noter que le Patrimoine dont dispose le Gabon aujourd’hui est au service de l’humanité de par sa forêt équatoriale, la biodiversité unique au monde.

Selon des experts, une forêt coupée au Gabon a des effets réels sur les écosystèmes d’ailleurs. Il revient donc à L’Etat de créer des conditions pour la préservation et la conservation de ce patrimoine pour l’intérêt de tous.

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *