Femme et digital: quel avenir?

 Femme et digital: quel avenir?

Le 02 juillet dernier s’est tenue la 2eme édition de la Journée de la Femme Digitale(JFD), diffusée simultanément sur Twitter, Facebook, YouTube et Joinjfd.fr en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus.

 

L’intelligence artificielle et l’industrie du digital transforment considérablement l’économie et créent de plus en plus d’opportunités d’emplois durables et à forte valeur ajouté. Mais nous constatons que les femmes sont moins nombreuses dans ce secteur. Malgré tout, cela ne constitue pas un frein sur le rôle que joue le digital dans l’inclusion des femmes.

Reconnues de par leur capacité d’innovation et d’adaptation, les femmes sont également dotées du sens de la transformation. C’est en ce sens qu’elles doivent unir leurs forces et leur savoir-faire pour saisir les opportunités que offre le secteur numérique pour aspirer à un monde plus juste et plus inclusif. Comme dirait un penseur: “l’ensemble des intérêts individuels conduit à un intérêt collectif”.

 

Rappelons que la JFD a pour ambition d’inspirer, d’encourager les femmes à se révéler et à innover. C’est dans cet optique que Louise Mushikiwabo, Marraine de cette 2eme  édition et par ailleurs Secrétaire Générale de la Francophonie, s’est exprimée: “les femmes avec leur capacité d’innovation et d’adaptation ont cette aptitude à jouer le rôle de transformateur. Car c’est lorsque tout le monde est admis à participer au changement  que ce dernier est possible”, a t-elle dit.

 

La représentation minimale des femmes dans les métiers du numérique a un double impact.

Sur le plan économique, le secteur peine à recruter en nombre suffisant pour mener les transformations numériques à leur compétitivité. Avec l’évolution de l’industrie du digital, il est claire que les postes multiplient. Les femmes ont donc un intérêt réel de saisir l’opportunité que leur offre ce secteur en pleine expansion.

Parlant du social, une société numérique qui se doit d’impacter au quotidien ne doit pas seulement être au service des hommes. Il faut plus de femmes dans le numérique pour faire valoir leur potentiel. Aussi, les femmes ne doivent pas être en marge de ce progrès technologique qui façonne la société en lui donnant un nouveau sens à la modernité.

Selon Boutheina Guermazi, Directrice Développement Numérique à la Banque Mondiale, il est difficile d’imaginer un monde numérique où les femmes ne jouent pas un rôle majeur non seulement en tant qu’utilisatrices mais aussi en tant que créatrices des technologies du futur.

 

Notons que la croissance est soutenue par les projets de transformation numérique. Ce qui peut se traduire par la transformation rapide du secteur du numérique. Ainsi, il a besoin d’une diversité de profil pour son efficacité à moyen et à long terme.

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *