Quand le “bizutage” devient un rituel.

 Quand le “bizutage” devient un rituel.

Lebizutage,un mot tiré du verbe “bizuter” qui selon le Larousse des synonymes signifie”chahuter”.

Dans les Universités du Gabon,spécialement à L’Université Omar Bongo(UOB), le bizutage devient un rituel,une coutume ou même une norme à respecter chaque année par les étudiants.

De quoi est-il question ?

C’est une pratique au cours de laquelle les anciens étudiants,appelés communément “cassik” dans le jargon universitaire, imposent leur ancienneté aux nouveaux,surnommés ” bleus”, par la brimade.

Payement pour accéder à l’enceinte de L’Université et en amphithéâtre, pas de danse,baptême ( geste qui consiste à asperger de l’eau sur les nouveaux), fausses informations et bien d’autres, sont là les gestes auxquels sont confrontés les bleus qui font leur entrée dans le monde universitaire.

Pratique amusante, mais qui a des conséquences néfastes

Des propos recueillis auprès de certains cassiks,ces pratiques permettent de booster le moral des nouveaux étudiants,en un mot une façon de souhaiter aux nouveaux la bienvenue dans la vie estudiantine.
Une façon de faire évidemment non appréciée par la plupart des victimes qui se sentent frustrées et ridiculisées car selon elles le bizutage est violent et suscite la haine. Le refus d’obtempérer des nouveaux conduit parfois à des rixes avec les anciens.

Pour les plus faibles,ils n’ont pas d’autres alternatives que de se tourner vers les structures privées,et ceux qui sont en incapacité financière se voient obligés d’abandonner,faire une année blanche pour à leur tour devenir “cassiks” et faire subir le même sort aux autres.

Voilà une situation sur laquelle les autorités compétentes devraient jeter un regard afin de prendre les mesures qu’il faut pour laisser à tous et à chacun la liberté de jouir de son droit à l’éducation.

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

1 Commenter

    Avatar
  • Très intéressant le sujet évoqué. Et surtout bonne Blume.je pense que les tires peuvent être améliorer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *