Olivia NNOMENGONE ELLA quitte le navire UPNR

 Olivia NNOMENGONE ELLA quitte le navire UPNR

Olivia Nnomegone Ella

On se croirait assister à la descente aux enfers de l’Union Pour la Nouvelle République (UPNR), parti politique de Maitre Louis Gaston Mayila, avec le départ de la jeune candidate aux législatives et locales de 2018 au premier arrondissement de la commune d’Oyem, et évoluant au sein de cette formation politique UPNR depuis deux(2) ans .

Que ce passe-t-il?

C’est dans une lettre de démission adressée au Secrétaire Général du parti que cette jeune gabonaise native du Wole-Ntem a décidé de claquer la porte après avoir eu un échange franc avec le Président Fondateur du parti, maître Louis Gaston Mayila, et où elle dit ne plus se retrouver politiquement dans ce parti dont  elle appréciait les valeurs au départ.

Ainsi s’est elle exprimée en ce qui suit:

“Après un échange franc avec le président fondateur  du parti maître Louis Gaston Mayila, permettez moi que je vous informe de ma démission de l’Union Pour la Nouvelle République(UPNR).

Il va de soi que je ne m’opposerais pas le supplice de relater les motivations de mon départ.  Mais pour votre gouverne, rapprochez  vous du président pour en savoir la teneur.

Monsieur le Secrétaire Général, je ne conjugue pas avec le culte de la personnalité et je veille à ne pas glisser sur des allures tribalistes ou sectaires. Réflexion faite je peux sans risque de me tromper, vous assurer que mes convictions politiques ne cadrent plus avec l’orientation de ce parti que hier encore j’appréciais les valeurs.

Le combat que j’ai toujours mené n’exclut pas la liberté d’expression que malheureusement certains n’ont cesse embrigadé dans ce parti.  Pour aussi dire: perdre la liberté d’expression d’opinion dans le strict respect de l’homme c’est échouer sur l’objectif de mes combats sur la scène politique.

L’UPNR n’est pas à la conquête du pouvoir,l’ UPNR ne veut pas une collaboration officielle avec le PDG et la Majorité Présidentielle pour l’Emergence. Alors où sommes nous situés?  suite à cette interrogation qui reste sans réponse au sein de l’ UPNR  et qu’aucun militant quel que soit son statu n’a le droit de soulever pour un débat de vérité et de réconciliation au sein du parti,  j’ai décidé de partir pour être en phase avec ma conscience, mes convictions  et mon engagement auprès des populations du premier arrondissement d’Oyem en particulier et de la jeunesse gabonaise qui me suit politiquement en général.”

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *