Gabon/Covid 19: Les journalistes en danger?

 Gabon/Covid 19: Les journalistes en danger?

Suite à la détection du premier cas atteint du coronavirus au Gabon le 12 mars 2020 dernier, le Gouvernement a pris des mesures salutaires et restrictives face à cette pandémie pour la protection des populations.

Il s’agit de la fermeture stricte des Universités, Grandes Écoles, des lycées et collèges jusqu’à la maternelle en passant par le primaire, des débits de boissons, ainsi que l’utilisation des gels désinfectants des mains dans les administrations, les grandes surfaces commerciales, pour ne citer que cela.

Dès l’annonce de ce premier cas, le ministère de la Santé organise depuis ce jour des points de presse dans le but d’édifier la population sur les avancées du covid 19 sur l’ensemble du territoire.

Le malheureux constat fait est celui du manque de ces mesures préventives au sein de cette institution, précisément dans la salle de réunion où plus d’une vingtaine d’hommes et femmes de médias et même quelques éléments du dit ministère s’y retrouvent pour le point de presse.

Pas de gel désinfectants pour les mains, ni des pistolets lasers permettant de détecter les symptômes chez les individus, comme cela se fait à l’aéroport international Léon Mba, et qui a même été applicable lors du conseil des ministres du 16 mars dernier. Absence remarquée des masques protecteurs car na sachant pas qui est potentiel porteur du virus autour des uns et des autres.

Comment donc expliquer une telle attitude du ministère responsable de la santé publique face aux acteurs de l’information ? Serait-ce une négligence de sa part?

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *