Gabon: Valoriser le potentiel agricole, une garantie pour la sécurité alimentaire.

 Gabon: Valoriser le potentiel agricole, une garantie pour la sécurité alimentaire.

Une vue du potentiel agricole gabonais

Aujourd’hui, le monde compte assez de nourriture pour nourrir l’intégralité de la population mondiale. Pourtant environ 850 millions de personnes sont encore touchées par l’insécurité alimentaire. La sécurité alimentaire requiert de la disponibilité et l’accessibilité des denrées. Ainsi, l’Agriculture joue un rôle clé de fourniture des disponibilités alimentaires, d’une importante source de revenus pour se procurer les denrées, et des produits alimentaires à valeur nutritionnelle élevée.

 

Le Gabon, petit pays équatorial, chaud et humide, dispose d’une longue saison pluvieuse s’étalant sur neuf(9) mois, de septembre à mai, et d’une saison sèche de trois(3) mois allant de de juin à septembre. Il est pourvu d’une variété d’habitats naturels caractérisés par d’immenses étendues de forêt(80%), d’eau et de plaines. Un pays propice à l’Agriculture.

 

Aussi, il dispose d’un grand potentiel agricole sur la quasi totalité du territoire avec les cultures industrielles telles que le cacao, le café, l’hévéa au nord et à l’est  du pays, des cultures maraîchères et fruitières au nord, des produits vivriers maraîchers et des petites filières d’élevage à l’ouest, au sud et au sud-est du pays nous avons respectivement les cultures des palmiers à huile et les plantations de canne à sucre.

Il est important de rappeler que l’Agriculture représente actuellement 4% du Produit Intérieur Brut(PIB) en dépit des potentialités qu’offre la nature à savoir des terres fertiles et des conditions agro-climatiques  favorables.

A cet effet, le gouvernement devra valoriser l’Agriculture pour permettre l’innovation de ce secteur en vue de le rendre plus efficace et durable afin de non seulement garantir la sécurité alimentaire en améliorant les revenus et la nutrition, mais aussi envisager de réduire à terme les importations des produits vivriers et améliorer la contribution de ce secteur au PIB.

 

Notons que l’Agriculture est identifiée comme un moteur de croissance. Elle est donc susceptible d’accroître la part du secteur dans la richesse nationale, de créer des emplois et de lutter contre la pauvreté.

C’est dans cet esprit que la sécurité alimentaire durable devra être assurée à l’ensemble de la population et permettre au Gabon d’être positionné au rang des pays exportateurs des produits agricoles tropicaux.

Digiqole ad
Laurenne M.

Laurenne M.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *