Gabon/Politique: “Arrêtez de moutoniser les altogovéens, le Haut-Ogooué n’appartient pas qu’aux natifs de cette province”, dixit Richard Moulomba Mombo

 Gabon/Politique: “Arrêtez de moutoniser les altogovéens, le Haut-Ogooué n’appartient pas qu’aux natifs de cette province”, dixit Richard Moulomba Mombo

Richard Moulomba Mombo, Président de l’ARENA

Après les évènements qui se sont dernièrement déroulés dans la province du Haut-Ogooué au sud-est du Gabon, notamment la maison de Jean-Pierre Lemboumba Lepandou incendiée et la tournée d’Alexandre Barro Chambrier perturbée, certains responsables des partis politiques, en tête desquels l’Alliance pour la Renaissance Nationale (ARENA) de Richard Moulomba Mombo, ont fait une déclaration ce mardi 7 septembre 2021 au siège de l’ARENA pour montrer leur indignation face aux actes susmentionnés, et qu’ils qualifient d’ailleurs d’ignobles.

 

Selon ses responsables politiques, ces faits ne sont pas les premiers du genre. Le constat remonte des années 1990, où certaines personnalités natives de cette deuxième province du Gabon, tendent à la balkaniser. Par leurs agissements, elles (ces personnalités) donneraient l’impression de croire que ladite province serait entièrement à part. Chose que ces responsables politiques condamnent avec la dernière énergie.

«Nous sommes plusieurs partis politiques réunis cet après-midi, donc beaucoup de gabonais y compris des altogovéens qui pensent que certains doivent arrêter de considérer que le Haut-Ogooué est une chasse gardée pour eux. Nous leur demandons d’arrêter d’emprisonner le Haut-Ogooué et de moutoniser les altogovéens, le Haut-Ogooué n’appartient pas qu’aux natifs de cette province. Les altogovéens sont des citoyens qui ont besoins de leur liberté. Il n’est pas question que certains pensent que ces compatriotes sont leur propriété. Nous ne permettons pas à ces gens qui pensent prendre le dessus sur ces citoyens peuvent s’autoriser à considérer que le Haut-Ogooué doit être à part . Nous disons à la population en général et celle du G2 en particulier de ne pas céder à ce que l’on peut qualifier aujourd’hui d’instrumentalisation», a martelé Richard Moulomba Mombo, Président de l’ARENA et Porte-parole du collectif.

 

A de faits historiques, l’homme politique a rappelé que depuis 1993 les agressions, aussi multiformes qu’elles soient, à l’endroit des personnalités natives  des autres provinces sont connues, et pour la plupart ce seraient des candidats aux différentes élections, s’agissant notamment de Paul Mba Abessole, Pierre Mamboundou,  André Mba Obame et même Jean Ping. A ce propos, il fustige l’idée selon laquelle le fait pour certains d’être nés dans une province fait d’eux les propriétaires de cette province.

Pour un pays qui prône pour la paix et le vivre-ensemble, ces comportements qui attisent la colère, la haine et la division sont à prohiber. Que se passerait-il si l’envers de la médaille se produisait dans les autres provinces? Ne dit-on pas que ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas que l’on vous fasse? Les uns et les autres doivent se ressaisir et mettre de coté ces comportements vétustes qui tendent à semer la division.

 

Notons qu’à l’issu de cette indignation, un mouvement de « carton rouge » sera créé contre ces personnalités. Ce mouvement sera constitué de plusieurs partis politiques, des ONG, des Associations dans le seul but de redresser et de ramener les choses à leur équerre, car le Haut-Ogooué n’est la propriété de personne.

Digiqole ad

Laurenne M.

Articles connexes

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *