Gabon/Politique: “l’opposition est fatiguée de dénoncer”, dixit Féfé Onanga

 Gabon/Politique: “l’opposition est fatiguée de dénoncer”, dixit Féfé Onanga

Vendredi le 06 aout 2021. Féfé Onanga, Président du Mouvement Politique des Radicaux(MPR) a pris la décision ce jour d’intégrer les rangs de la majorité présidentielle afin de devenir une force de proposition et d’action sur la situation socio-économique et politique actuelle pour mener à bien la lutte pour le développement du pays et le bien-être des populations.

 

Selon cet ancien membre de la Coalition pour la Nouvelle République(CNR), où il était d’ailleurs l’un des bras-droit de Jean Ping, le tonton Féfé de ses intimes a trouvé bon et utile de changer de paradigme, c’est à dire passer à autre chose après plusieurs dénonciations de l’opposition sur les maux qui minent le pays et constat des résultats peu satisfaisants. “L’opposition est fatiguée de dénoncer. Il faut passer à autre chose. Le MPR a décidé d’intégrer la majorité présidentielle à compter de ce jour comme force de proposition, pour être acteur du changement. Nous allons dans cette majorité pas pour être spectateurs mais plutôt acteurs en apportant des propositions contraintes au Chef de l’Etat car nous sommes proches des populations”, a souligné Féfé Onanga.

 

Ayant choisi le camp des décideurs pour porter haut les besoins des populations, les membres du MPR ont tout de même énuméré quelques situations épineuses que connaissent les populations de Port-Gentil, capitale économique du Gabon, qu’ils aimeraient voir remédiées. Il s’agit entre autres du dossier de SATRAM, avec près de 300 familles aux aboies car victimes des relations disloquées; des malades mentaux abandonnés à eux-mêmes et qui deviennent agressifs envers les riverains, pour ne citer que ces cas. Pour eux(les membres du MPR), l’heure n’est plus à la dénonciation des faits mais plutôt aux résultats.

 

Rappelons que cet homme politique, Féfé Onanaga, a passé plus de la moitié de sa vie au sein du Parti Démocratique Gabonais(PDG) car il l’y a intégré lorsqu’il n’avait que 17 ans et avait décidé de claquer la porte de ce parti à ses 60 ans. Aujourd’hui  âgé de 68 ans, l’homme décide de regagner la maison après huit(8) années passées dans l’opposition.

 

 

Digiqole ad

Laurenne M.

Articles connexes

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *