Julien Nkoghé Békalé a présenté les vœux de nouvel an et le compte rendu parlementaire à la communauté politique de Ntoum

 Julien Nkoghé Békalé a présenté les vœux de nouvel an et le compte rendu parlementaire à la communauté politique de Ntoum

L’honorable Nkoghé Békalé s’adressant à la base

La cérémonie s’est déroulée ce dimanche 10 janvier 2021 dans la commune de Ntoum. Après une année quasi difficile, l’ancien Premier Ministre a tenu a encourager la communauté de sa localité a aborder positivement l’année qui débute.

 

C’est en tant que député élu du premier arrondissement de la commune de Ntoum que l’honorable Julien Nkoghé Békalé, accompagné de son suppléant Anastase Bounounou, a tenu à communier avec la communauté politique et administrative du chef-lieu du département du Komo-Mondah afin de partager avec eux cette grâce particulière d’être en vie en cette nouvelle année 2021.

 

Il est claire que l’année 2020 n’a pas été forcement bonne pour Julien Nkoghé Bekalé, qui d’ailleurs avait été demis de sa fonction de Premier Ministre Chef du gouvernement en juillet 2020 dernier, celle qu’il a occupé depuis janvier 2019.

Mais tout en restant optimiste et avec un cœur disposé, l’homme a souhaité ses vœux de santé et de satisfaction totale à la communauté pour le compte de cette nouvelle année. “2020 a été une année difficile. Nous souhaitons que l’année 2021 pour nous tous une année fructueuse, une année de santé durable, de bonheur familial et de satisfaction totale pour chacun de nos projets enfouis dans nos cœurs. Nous vous le souhaitons avec bon cœuret bonne disposition d’esprit”, a exprimé l’ancien Premier Ministre.

 

Notons que cette cérémonie de présentation de vœux et de compte rendu parlementaire a été précédée de la date d’anniversaire de naissance de l’homme. Né le 09 janvier 1962, il donc soufflé sa 59e bougie, et a tenu à partager cette grâce avec les siens. “Dieu m’a créé le 09 janvier 1962, hier j’ai eu 59 ans. J’ai voulu partager avec vous cette joie, cette grâce que Dieu à donné à chacun d’entre nous”, a exulter le quinquagénaire.

S’agissant du compte rendu parlementaire, l’homme a jugé cet exercice nécessaire car il faut bien rendre compte aux électeurs après chaque session comme le veut la tradition.

Il a rappelé à ses interlocuteurs qu’il s’agissait de la session budgétaire de l’Etat pour l’exercice de l’année 2021. Partie sur une période de quatre(4) mois, il a expliqué que cette session avait été axée sur l’examen de 39 lois qui ont été adoptées mais il ne s’est appesanti que sur quelques lois. D’abord celle de finance. A propos de cette dernière, il a dit que son exécution permettra au gouvernement de fonctionner normalement, c’est à dire avec les salaires des travailleurs payés régulièrement, pour ne prendre que cet exemple.

Julien Nkoghé Békalé a également parlé de la loi portant sur la révision de la constitution. Sur celle-ci, il a soutenu l’idée de cette modification disant qu’elle n’est pas écrite sur du marbre, elle peut donc être modifiée en fonction des circonstances du moment.

Sur la loi portant légalisation du mariage coutumier en République Gabonaise, le parlementaire a précisé qu’il s’agissait de donner au mariage coutumier son caractère juridique pour protéger les femmes, les enfants et aussi les valeurs ancestrales de la nation. “Les législateurs ont voulu donner à la femme mariée à la coutume les mêmes droits que celle mariée à l’Etat civil, mais plus essentiellement honorer la femme gabonaise, la veuve et l’orphelin. Cette loi n’a pas encore été promulguée”, a t-il précisé.

 

Pour la boucle et dans sa volonté de soutenir l’action du gouvernement, il est revenu sur le discours à la nation du Président de la République du 31 décembre dernier et dont il témoigne toujours loyauté et fidélité. Un discours qu’il a jugé ambitieux et plein d’espoir pour l’année 2021, après les difficultés enregistrées en 2020 dues à la crise sanitaire.

Digiqole ad
Avatar

Support

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *