L’Amicale ENSIL s’active pour les valeurs nobles

 L’Amicale ENSIL s’active pour les valeurs nobles

Les membres de l’Amicale des anciens élèves de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs de Libreville (ENSIL), réunis ce vendredi 07 février 2020 à Libreville en travaux préparatoires au processus de formalisation de leur association, se sont exprimés aux fins d’affirmer les valeurs nobles qui les guident depuis l’école.

Le souhait de se retrouver pour rebooster les activités et d’enclencher le processus de formalisation de leur association a été émis par les membres de l’Amicale ENSIL, lors de leur cocktail fraternel du 29 novembre 2019 offert en l’honneur de leurs collègues promus aux fonctions de directeurs généraux. C’est ce qui justifie la tenue de l’assise de ce 07 février à Libreville des anciens élèves de l’ENSIL, qui entendent désormais doter les ingénieurs d’un cadre de réflexion, d’entraide et de solidarité légal, fondé sur les valeurs qui les guident depuis les bancs de l’école. L’éthique, la rigueur, la discipline, le travail bien fait, le sens du commandant, la probité, le goût de l’effort, la compétence, la loyauté, sont autant de valeurs qui fondent et caractérisent la personnalité de l’Homme, et que défendent les membres.

Au demeurant, la raison d’être de cette Amicale est à rechercher dans l’objet même qu’il poursuit. Comme on a pu l’entendre des propos de madame Gisèle Laure LANCHAIS EYANG-NTOUTOUME, présidente à titre provisoire de l’association : « L’Amicale ENSIL a pour objet d’œuvrer dans les domaines associatifs, notamment d’établir des relations amicales et un lien de solidarité et d’entraide mutuelle ses membres ; de contribuer à la recherche des solutions au problème de la formation ; de promouvoir les compétences scientifiques et technologiques des ingénieurs ; de sensibiliser les pouvoirs publics et le secteur privé sur toute question liée à la condition des ingénieurs. »

A titre de rappel, l’ENSIL a été créée en 1972 et a qualitativement et quantitativement contribué à la formation d’une cohorte d’Ingénieurs et Techniciens supérieurs, avant de fermer ses portes en 1986. L’Amicale éponyme entend donc, d’une certaine manière, la réhabilité, et participer, avec les moyens qui sont les siens, à la dynamique de modernisation de la société gabonaise.

Digiqole ad
Avatar

François Adzui Nguere

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *