Gabon/Association : la fibre entrepreneuriale s’invite dans le Haut-Ogooué

 Gabon/Association : la fibre entrepreneuriale s’invite dans le Haut-Ogooué

Ce samedi 31 juillet 2021, dans la commune d’Owendo, les Filles et fils issus de la province du Haut-Ogooué ont procédé à la cérémonie de mise en œuvre de la Dynamique Entrepreneuriale du Haut-Ogooué (DEHO-G2). Une Dynamique qui a pour vison de creuser dans l’aventure entrepreneuriale afin de ressortir l’autonomisation des altogovéens.

 

A l’entame, le Président de cette fondation, Emerand OLOLO,  a succinctement fait la genèse de celle-ci: « L’idée est partie d’un séminaire d’enseignement sur la thématique L’Entrepreneuriat selon Dieu dirigée par les membres de l’église Chapelle des Vainqueurs de Libreville auquel nous avions pris part. Au sortir de ce séminaire, la quintessence des exposés a permis à moi et quelques frères de mettre en œuvre une fondation qui devrait traiter des questions entrepreneuriales dans notre province d’origine qui est le Haut-Ogooué ».

Emerand Ololo, Président de DEHO-G2

 

Les altogovéens réunis ce jour, entrepreneurs ou non, ont été richement instruits sur la question de l’entrepreneuriat et ses enjeux. Autour de ceux-ci, il en est sorti l’idée de création d’un produit, d’un service, d’une richesse et même d’un emploi. Et cette création est motivée par l’envie de faire quelque chose, d’accomplir un rêve et de contribuer au PIB de l’économie du pays. A cet égard, le Président a ajouté que cette Dynamique mise en place se veut être une source de motivation pour les uns et les autres en ce sens qu’elle doit les amener à comprendre que la création d’un produit ou d’un service pour soi permet de transformer la réalité autour de soi. Et en transformant la réalité, en créant des richesses, des produits, des services et des emplois, cela aboutit à la transformation de l’environnement dans lequel l’on vit.

Vue des différents produits exposés

Par la même occasion, certains ressortissants de cette deuxième province du Gabon, qui sont déjà en plein pieds dans l’entrepreneuriat ont exposé leurs produits « made in G2 ». Des produits comestibles tels que le fromage, la glace à la pâte d’arachide, des jus d’ananas et bien d’autres issus des productions agricoles…des produits cosmétiques et même des produits d’énergies renouvelables pour servir d’exemple ou de leitmotiv à ceux-là qui n’ont pas encore pris la décision d’entreprendre. « C’est un plaisir pour moi d’être là aujourd’hui pour non seulement présenter ce que je fais, mais aussi d’encourager mes frères et sœurs à se lever. Il y a de la matière première abondante et diversifiée à transformer dans notre province. Nous sommes conscients que les débuts sont souvent difficiles mais avec la volonté de prendre des risques et d’assumer, le goût de l’innovation naitra et cela va nous booster et nous amener à réaliser de grandes choses. Il suffit de croire en soi », a martelé Marie Gabrielle Mouckonga, Responsable de la structure Les Saveurs de Vouvou.

Marie Gabrielle Mouckonga, Manager Général de “Les Saveurs de Vouvou”

 

La vision est grande. Les altogovéens devraient épouser cette vision car la réussite se veut collective pour le développement de la province du sud-est du Gabon. Avec toutes les richesses que regorge cette dernière, on peut oser dire que c’est possible d’y arriver et mettre à l’idée que les entreprises qui en sortiront devront satisfaire des besoins.

Digiqole ad

Laurenne M.

Articles connexes

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *